Formation S.A.P.A.D mai 2016 : l'enfant malade dans le système éducatif

 

Cet après midi de formation s'ouvre le jeudi 19/05/2016 au colllègue André Malraux de La Farlède. Son contenu est défini par ce document tandis que le compte-rendu fort détaillé est disponible sur ce lien.

Dès 14h00 tandis que s'installent les participants, les militants des PEP83 procèdent aux derniers préparatifs avant que ne débutent ces échanges.

Pendant que des participants s\'installent, que d\'autres prennent un café, les militants des PEP 83 procèdent aux derniers ajustements : de g. à d. Dominique Quinchon président des PEP 83, Henri ROIG médiateur et Claudine MORRONI coordinatrice Sapad.

Dans son intervention, le docteur Sophie Campredon précise  que le refus scolaire anxieux témoigne d'une détresse émotionnelle intense associée à des pathologies somatiques survenant dans le milieu scolaire ou en rapport avec ce domaine. Elle en décrit les signes, et les pathologies associées.
Et précise que l'entrée au collège, le collège sont des moments les plus fréquents où ces troubles sont repérés . Elle évoque les causes de ce refus scolaire et insiste sur le fait qu'on "a besoin de tout le monde pour aider le jeune, lui compris. " Elle dit la nécessité d'impliquer la famille qui est en souffrance elle aussi.

 Patrick Deldon coordonnateur Éducation Nationale à L'Espace méditerranéen de l'adolescence Salvator de Marseille (créé en 2012 selon un concept de Marcel Rufo), intervient en duo avec le docteur Campredon : il décrit le fonctionnement de cette structure qui accueille 350 adolescents. 60 jeunes y sont scolarisés (plus ou moins partiellement sur l'unité pédagogique). L'Espace comprend du personnel médical permanent et des enseignants. 15 enseignants du Sapad interviennent dans cette structure et c'est là une originalité très intéressante. Il est possible de "faire du sur mesure" et d'associer tel profil d'adolescent avec tel profil d'enseignant. Dans cet établissement, " nous avons réussi à harmoniser la temporalité des soins et celle de l'enseignement".

 

Patrick Deldon coordonnateur Éducation Nationale à l\'Espace Méditerranéen pour l\'Adolescence Salvator

mc rocchi 

Après une pause riche d’échanges et réactions, c’est le Docteur Marie Claude Rocchi, médecin psychiatre au Centre d'Evaluation et d'Observation de l'adolescence du CHITS de Toulon qui aborde les troubles des conduites alimentaires. Ils interviennent entre 12 et 19 ans, avec des pics à 14 et 18 ans ; on assiste parfois à une précocité de ces troubles vers 10 /11 ans.
C'est l'âge de l'adolescence, de l'augmentation des besoins physiologiques, de la sexualité et des besoins d'identification et de différenciation.
On distingue l'anorexie mentale, la boulimie nerveuse et des troubles alimentaires non spécifiques.
L'anorexique consulte pour des troubles autres que ceux associés à son poids ( perte de cheveux....) ; ce trouble touche essentiellement les pays industrialisés et se guérit après 3 à 4 années de traitement.
La boulimie consiste en une consommation compulsive dans une durée limitée à 2 h avec le sentiment de perte de contrôle de la quantité de ce qu'on mange ; elle débute à tout âge de la vie, on la rencontre dans tous les pays et son traitement est plus long que celui de l'anorexie, atteignant 7 à 8 années.

Le docteur Rocchi connaît le S.A.P.A.D ; elle se propose de réfléchir à une intervention du service dans le cadre d'une scolarisation adaptée qui s'inscrirait à l'issue de l'hospitalisation dans le service d'une durée de 3 à 4 semaines.


 Cette demi journée, riche d'informations, de réflexions et d'échanges a atteint ses objectifs.Merci aux participants, aux intervenants et aux accueillants qui ont permis cette première action.

Elle a été organisée en pleine collaboration avec le rectorat de Nice dans le cadre de l'activité de l'Union Régionale des PEP (URPEP). Les PEP 83 ont proposé sa reconduction en 2016-2017 dans le cadre du Plan Académique de formation.

 


.