2017 :
Assemblées Généraleslive depuis Vidauban

Plurielles AG en ce printemps 2017 ! En effet débutent en cette matinée deux moments forts de la vie associative :

1) une assemblée dite extraordinaire visant à modifier la 1ère phrase de l’alinéa 1 de l’article S12 des statuts portant sur le conseil d’administration. Elle se prononcera sur l'opportunité de remplacer la formulation actuelle : « L’association est administrée par un conseil de 36 membres jouissant de leurs droits civiques » en une visant à adapter ce nombre d'administrateurs à la réalité de la vie de l'association.

2) l'assemblée plus traditionnelle attachée à faire le point sur l'exercice passé et envisager le suivant... mais n'accélérons pas le temps et limitons nous à un reportage en direct comme nous le faisons depuis quelques années (les liens afficheront des illustrations des propos).

centreVidau2

C'est dans la salle municipale du camp romain, boulevard Coua de can  que se tient la réunion ; ensemble spacieux et fonctionnel apte à recevoir des regroupements plus importants.

Chaque membre de l'association a reçu de longue date une convocation stipulant objet et déroulement de cette matinée.

Un accueil convivial permet aux participants de se restaurer ; c'est aussi l'occasion de discussions entre administrateurs et membres de l'association.

Mais bien vite le président Dominique Quinchon ouvre l'AG extraordinaire et en énonce l'objet : la modification de l'effectif du Conseil d'Administration. C'est sans surprise que le vote entérine cette mesure à l'unanimité des présents.

La matinée s'enchaine sur l'assemblée générale statutaire annuelle : le président présente le rapport moral et développe les valeurs des PEP : laïcité, solidarité, égalité, démocratie. Il décline les actions de PEP autour de ces principes et détaille l'orde du jour de l'AG et les perspectives pour 2017 : la construction participative du projet fédéral en est un des axes forts. Dans son exposé il ne manque pas de remercier les acteurs que sont les salariés et bénévoles pour leur engagement. Des remerciements sont également dispensés à la municipalité de Vidauban qui permet les bonnes conditions matérielles de la réunion.

C'est au tour du trésorier Gilbert Astoin de présenter le rapport financier ; il insiste sur la solidarité financée par les dons et cotisations, qui cette année est déficitaire tant elle est sollicitée.

L'attention est grande dans l'assistance ; à noter la participation active  du trio relevant des établissements du domaine médico-social, Nathalie Petri (directrice), Claire Lemaire et Boris Nonnenmacher  (chefs de services).

Vient ensuite le rapport de la commission de contrôle qui a procédé à l'examen des documents financiers concernant plus particulièrement le SSEFS ; travail facilité par une tenue de documents et une adhésion de tous à ce contrôle.  C'est à Claude Caldani, membre de cette commission que revient le rôle de préciser et expliciter ce rapport.

La commissaire aux comptes intervient ensuite précisant son rôle : procéder à la vérification et au contôle comptable, émettre des avis et conseils dans la perspective d'améliorations. Elle salue la qualité du travail des services et l'implication des administrateurs des PEP 83. Elle répond aux questions de la salle, avant que ne soit votée l'affectation des résultats puis le rapport financier.

M. Lethurgez, président des PEP 06 intervient et salue les bonnes relations entre les associations départementales. Relations confirmées par Christine Perenon qui souligne l'étroite collaboration et la grande qualité des travaux en commun.

M. Dandreis, directeur des PEP 06 intervient à propos de le situation du SESSAD spécialisé handicap moteur de l'école Dominique Mille ; cet établissement accueille 30 jeunes dont certains âgés de 20 ans ; il signale qu'un projet est en discussion avec l'Education Nationale et l'ARS pour créer une structure adaptée à leur accueil.

Après un dernier vote reconduisant le tarif des cotisations pour l'exercice 2018 le président clôt la matinée pour le moment de convivialité d'une pause méridienne...

Claudine Morroni à droite et Thérèse Lépine

A la reprise des travaux, le président signale que Christiane Martel n'a pas souhaité renouveler son mandat et présente les nouveaux candidats : Olivier Libenzi, retraité du secteur socio-culturel souhaite s'engager aux côtés des PEP.

C'est au tour du secrétaire général Jean-Pierre Andrau de présenter le rapport d'activités. Il insiste sur 3 points :

  • organisation des services qui interviennent sur l'ensemble du département
  • ouverture du CMPP de Brignoles
  • travail de la commission communication

Il souligne que les travaux en commission représentent 435 heures sur les 900 d'instances des PEP !

Macxime GALLI président de la com solidarité, présente l'activité de la commission : 22 réunions de la commission pour la solidarité, 33 pour les demandes de subvention. Des aides au départ en vacances, en classes de découverte, à la restauration, aides exceptionnelles... Autant d'expressions de la solidarité aux PEP. Plus de 20000€ ont été distribués.

L'assemblée Générale accueille Mme. Magali Marcheval présidente de l'association des parents des élèves des écoles de Vidauban et remercie cette association qui a organisé une kermesse l'an dernier dont les bénéfices ont été reversés au Sapad. Mme Marcheval salue l'action des PEP en faveur des élèves malades. Son intervention est saluée d'applaudissements de la salle.

Pierre Constans, président de la commission communication rend compte des travaux de son groupe. Il rend un hommage appuyé à notre webmaster bénévole qui se dépense sans compter pour les PEP. Au titre de la communication externe 10 réunions ont été consacrées à la rédaction des outils de com (dépliants et dossier de presse reconnus de grande qualité par tous) . Le site Internet est actualisé, notre AG y figurera dès demain. En matière de communication interne, la com com a préparé la journée associative 2017et notre participation au groupe de travail national de communication constitue un plus. Des applaudissements nourris saluent son intervention

Le président de la com travaux et patrimoine Macxime GALLI rend compte des travaux réalisés et en cours. Sanitaires de Chantemerle, travaux pour l'hébergement du CMPP de Brignoles, ( débuts des travaux prévus en janvier 2018) accès pour handicapés au siège de La Valette et aménagement de salles de réunion. Gilbert Astoin, trésorier précise que le financement des travaux sera pris sur les réserves

 En l'absence de Laurent Escoffier directeur de Chantemerle retenu au Centre par l'accueil de classe, Jean-Pierre Andrau rend compte de l'activité du Centre, en légère baisse cette année. Cela fait l'objet d'un long débat au cours duquel s'exprimeront, entre autres personnes, Annie Astoin ou Monique Torrioli.

 Sans se départir de son sourire, Christine Perenon, directrice administrative rend compte de la riche activité du siège ; elle insiste sur la masse et la diversité des activités et la réactivité nécessaire pour les satisfaire ( Mutuelle, assurance, départ d'un directeur et d'un chef de service, renouvellement de la DUP, recrutements de services civiques....) et ce au delà des activités ordinaires de la structure.

Nathalie Petri, directrice de tous les services, présente le travail des quatre établissements qui connaissent  un regain d'activité cette année puisque le nombre d'actes est supérieur à l'agrément en vigueur. De cet exposé très riche qui a captivé l'ensemble des participants, on ne retiendra que quelques points :

  • La volonté d'éviter les ruptures de soins entre les CAMSP et le Sessad pour les plus jeunes et l'orientation des jeunes de 18 ans vers un Sessad professionnel.
  • La forte proportion des élèves accueillis dans nos services en scolarité inclusive.
  • La forte proportion de succès des jeunes de nos services aux examens ( brevet, bac, Cap....) et la volonté de suivre les jeunes du Sessad sortis du système.
  • Les plateaux techniques des services sont complets hors postes d'orthophonistes
  • L'importance de la formation des personnels.

Nathalie Petri développe ensuite la prise en compte de l'évaluation interne par les services. Elle termine son intervention par les mesures mises en place pour la bientraitance.

Claudine MORRONI présente les activités du Sapad après avoir excusé Valerie Testagrossa, coordonnatrice du service, retenue dans le service Sapad dans le cadre des activités en cours. Le nombre de jeunes pris en charge est en constante augmentation. Suit on bilan chiffré qui fait apparaître que le nombre d'élèves est plus important dans le second degré, et le constat d'un nombre important de professeurs volontaires. L'aide des associations ( une passerelle pour notre école Taradeau et parents d'élèves de Vidauban) complètent le financement des heures et des frais de déplacements des professeurs. Un nouveau dispositif ASERSA mis en place depuis quelques mois permet la re socialisation et la re scolarisation d'élèves en situation de refus scolaire anxieux. Se posent des difficultés de locaux, de matériels pour le fonctionnement de ce service. Sa pérennisation est vivement souhaitée, ce qui suppose des moyens humains et matériels complémentaires.
La formation des personnels sur la prise en charge des troubles scolaires anxieux a connu un grand succès avec plus de 70 participants. Elle sera poursuivie en 2018 sur la scolarisation des jeunes atteints de cancer.

Rapport moral et rapports d'activités sont adoptés à l'unanimité avant que le président ne clôture cette journée, non sans avoir annoncé qu'étaient élus à l'unanimité Georges Amigoni, Annie Astoin, Pierre Falicon, Macxime Galli, Thérèse Lépine et Olivier Libenzi. CA et bureau des nouveaux administrateurs vont pouvoir se réunir.


 Très prochainement les rapports officiels de cette journée seront présents sur cette page !